Taxe carbone, Ségolène Royal et PNUD : Le sarkozysme est une déchéance de médias

Taxe carbone, Ségolène Royal et PNUD : Le sarkozysme est une déchéance de médias

Par Utica, samedi 5 septembre 2009 à 23:52

Contrairement à beaucoup, je n’ai pas de présomption négative à l’encontre des journalistes. Ce sont des personnes qui ont souvent fait des études de niveau universitaire, ce qui implique une intelligence en rapport et qui ont une maîtrise de la langue qui leur donne des possibilités de communication privilégiées. Ça implique aussi une responsabilité vis-à-vis de tous ceux qui n’ont pas ces compétences. La responsabilité de ne pas utiliser leur savoir-faire à des fins nuisibles, mais au contraire d’avoir cette éthique élémentaire de rechercher la vérité des faits et de l’exprimer clairement, sans chercher à travestir la réalité de manière malveillante. Malheureusement, ce n’est pas ce qu’on constate de la part de plusieurs médias aux mains de financiers proches de Sarkozy. L’éthique rédactionnelle la plus élémentaire n’y est pas respectée et des médias, naguère honorables, deviennent de vulgaires feuilles de propagande, affichées aux premières pages de Google et Yahoo, grâce aux milliards de ces financiers proches de celui que ces médias avaient déjà fait élire en 2007. .

Cette désinformation à laquelle ont participé plusieurs grands médias français concernant le PNUD et Ségolène Royal, parce qu’elle avait exprimé son désaccord avec la taxe carbone, est à mon avis organisée et téléguidée. Il est parfaitement inadmissible que Ségolène Royal doive en arriver à faire venir à Paris le directeur des partenariats innovants du PNUD (ONU) pour rétablir la vérité contre cette campagne de désinformation http://www.desirsdavenir.org/segolene-royal/les-actualites/segolene-roya… .

C’est désormais la preuve flagrante que nombre de grands médias français ne sont plus que des instruments de désinformation et de propagande au service d’un clan de financiers qui ont fait élire Sarkozy. A ce point de vue, ça se rapproche beaucoup des médias de régimes dictatoriaux qui louent servilement les dictateurs et se comportent de manière infâme à l’encontre de toute opposition. C’est une déchéance professionnelle et éthique de nombre de rédacteurs. .

Et ce n’est pas la mise en scène médiatique de cette visite de Sarkozy dans l’Orne, où tout a été artificiel, millimétré, jusqu’à la taille de ceux qui l’entourent, qui va m’inciter à penser le contraire. Le panégyrique du prince. Je vous conseille de regarder un peu ce qu’on en dit en dehors de la France. C’est affligeant. De la mise en scène pour le peuple, de A jusqu’à Z. .

Ça n’a plus grand chose à voir avec une démocratie.

Publicités
Cet article a été publié dans Anti désinformation gouvernementale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s