Ségolène Royal au débat sur la fiscalité, le 20 Avril, à Paris

Lors d’un débat sur la fiscalité, le 20 Avril, à Paris, Ségolène Royal a d’abord expliqué le double choix du parti socialiste :

– Alléger l’impôt sur le travail pour le transférer sur la rente

– Fusionner la CSG et l’impôt sur le revenu avec un prélèvement à la source.

Le parti socialiste veut une réforme profonde car les Français consentiront à l’impôt s’il est juste et simple.

Ségolène Royal a également montré comment le débat fiscal s’inscrit dans l’histoire de la République.

Les grandes étapes de cette histoire , à savoir la Révolution Française, la Grande Guerre et la reconstruction qui l’a suivie, le Conseil National de la Résistance, démontrent ,qu’aujourd’hui, l’impôt sur le revenu est devenu un jungle que plus personne ne comprend, alors que la droite ,depuis huit ans, a transféré sur les classes moyennes l’allègement des impôts sur les plus riches.

L’invraisemblable baisse de l’ISF qui va permettre à L. Bettencourt de voir ses impôts divisés par trois (comme le révèle le Canard enchaîné) prouve que la révolution fiscale sera l’une des toutes premières réformes à faire par la nouvelle majorité de gauche.

Ségolène Royal, fidèle à sa méthode et à sa créativité , propose une voie politique pour réussir la mise en place de cette reforme :

  • les Etats généraux de la révolution fiscale afin que les Français s’en saisissent et puissent procéder eux mêmes à des simulations de l’application des nouvelles règles. Cette démarche permettra d’identifier les ajustements nécessaires pour éviter qu’une réforme de cette ampleur ne se heurte aux effets pervers ou mal calibrés. Le succès du site participatif de Thomas Piketty prouve tout l’intérêt de cette démarche avant le vote par le parlement
  • l’inscription dans la Constitutiondu principe del’égale contribution du capital et du travail et surtout la garantie des ressources de la sécurité sociale , afin que l’Etat ne soit pas tenté d’utiliser le rendement de l’actuelle CSG pour d’autres dépenses. « Les partenaires sociaux et les Français doivent absolument être rassurés sur ce point », a estimé Ségolène Royal , sous les applaudissements nourris d’une salle très attentive.

 

Les nombreuses questions du public venu en masse ( 650 personnes) démontrent que les Etats généraux de la révolution fiscale seront un grand succès.

Très amicalement

L’équipe de Ségolène Royal

Publicités
Cet article a été publié dans économie, finance, Fiscalité, Ségolène Royal. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s