Pass contraception: vérités en 2009 sont différentes en 2011…

http://www.mondial-infos.fr/actualite/le-pass-contraception-de-segolene-royal-dans-90-lycees-contre-lavis-du-ministre-18137098/

Les arguments de Monsieur le Ministre de l’Education Nationale Luc Chatel pour justifier son appui total au pass » contraception en Ile-de-France alors qu’il s’était opposé au MEME pass » en Poitou-Charente (novembre 2009) sont les suivants: (Ce matin sur RMC et BFM/TV)

– concertation avec la région Ile-de-France

– association des garçons au pass contraception « Ile-de-France »

Monsieur le Ministre omet de dire qu’il a toujours refusé toute concertation avec la présidente de Région Poitou Charente (Madame Ségolène Royal). Il omet de dire aussi que les garçons étaient associés au projet pass contraception Poitou Charente, ainsi que les infirmières scolaires et les parents. La FCPE d’ailleurs avait dit toute sa sympathie pour le projet.

Un retour sur les arguments de l’époque comparé avec ceux avancés aujourd’hui montrent, si besoin en était, que les adolescents de ce pays sont instrumentalisés dans un combat politicien que beaucoup trouvent assez vulgaire.

Ci-dessous deux liens résumant honnêtement les propos tenus à l’époque pour expliquer le refus absolu du MEME pass contraception, pass accepté et soutenu officiellement aujourd’hui. Vous remarquerz que cette argumentaire de 2009 a totalement disparu aujourd’hui. Forcément….

http://www.liberation.fr/societe/0101602731-les-cheques-contraception-de-royal-ne-plaisent-pas-a-chatel

« La veille, Chatel avait déjà marqué sa ferme désapprobation à l’initiative de la socialiste, refusant de voir l’Education nationale «se substituer au planning familial, seul autorisé à prescrire des contraceptifs à un enfant mineur ».

Dans ce même article il serait bon d’aller revoir les élus de droite entonnant le chant des vierges effarouchées et criant au scandale…

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/polemique-royal-chatel-sur-la-contraception-dans-les-lycees_828101.html

« Nous avons affaire à des élèves mineurs. L’autorité parentale est quelque chose qui compte. L’Education nationale n’a pas à se substituer au planning familial, seul autorisé à prescrire des contraceptifs à un enfant mineur », a déclaré M. Chatel. 

« Dans chaque lycée, existe un conseil d’éducation à la santé et à la citoyenneté qui, avec nos personnels de santé de l’Education nationale, apporte des conseils aux élèves en matière de sexualité », a poursuivi le ministre.

Vérités en 2009 sont différentes en 2011… Et les arguments sont totalement différents… Ils s’ « adaptent »…

Christophe

Publicités
Cet article a été publié dans actions des régions, Anti désinformation gouvernementale, éducation, Ségolène Royal, Valeurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s