Pouvoir d’ achat : POUVOIR D’ACHAT: Les actions concrètes de la Région Poitou-Charentes

Face à la baisse du pouvoir d’achat des ménages, il est possible de prendre dès maintenant des mesures qui redonnent des marges aux Français.

Je l’ai fait dans ma région, en concentrant mon action sur la lutte contre le coût  de l’énergie, parce que c’est une charge très lourde et qui augmente avec les hausses de l’essence, de l’électricité et du gaz qui se profilent.

Il faut non seulement apporter une réponse immédiate mais aussi préparer l’avenir, en diminuant les dépenses futures d’énergie.

Trois exemples :

a) réduire les dépenses domicile – travail : diviser par deux la dépense quotidienne

En Poitou-Charentes, les salariés font en moyenne 20 km pour se rendre sur leur lieu de travail. Cela leur coûte au moins 5 euros par jour en voiture.

J’ai mis en place depuis le 1er février dernier un nouvel abonnement en TER, avec un euro seulement le trajet pour les gens qui se rendent par le train à leur travail.

Concrètement, cela coûte deux fois moins cher de prendre le train plutôt que la voiture désormais.

C’est un investissement pour la collectivité : cela permet également d’améliorer l’utilisation des trains et de faire connaître les nouveaux services de TER.

b) encourager à l’achat d’équipements électro-ménager moins consommateurs d’énergie : écologie et économies

J’avais proposé dans mon pacte présidentiel de 2007 de faire une TVA réduite pour les produits écologiques.

Dans ma Région, j’ai voulu lancer un mouvement d’achat des équipements électro-ménagers les moins consommateurs d’énergie, en accordant un bonus vert, divisant par deux le coût de la TVA (soit 40 à 60 euros par équipement).

Cette mesure a permis de développer l’usage de ces appareils (lave-linge, frigo) : 35 000 ménages en ont bénéficié, cela permet d’économiser 5 millions de kilo-watt-heure et fait faire des économies aux familles toute l’année.

c) réduire les dépenses d’énergie pour le logement : 500 euros d’économies par an

Même s’ils sont encore un peu grossiers, les diagnostic de performance énergétique, ces étiquettes qui donnent les consommations d’énergie des logements comme pour les équipements d’électro-ménager, montrent que les logements actuels sont mal isolés et consomment trop.

Dans ma région, j’ai lancé deux actions, en mobilisant autour de la Région tous les acteurs :

–         l’isolation de 8400 logements sociaux en trois ans, avec la Caisse des dépôts et le FEDER, la Région aide aux travaux des  HLM : concrètement, c’est en moyenne plus de 500 € économisés par an et par famille ;

–         l’isolation des combles pour 10 000 propriétaires occupants à revenus moyens et modestes, notamment les petits retraités : la Région avec l’ANAH, les services de l’Etat et les départements finance la quasi-totalité des travaux avec les mêmes objectifs d’économie : 500 euros par an.

Cela montre que, quand on veut et quand on mobilise toutes les forces pour tirer dans la même direction, on peut avoir des résultats concrets et durables.

Publicités
Cet article, publié dans actions des régions, écologie, économie, énergie, Ségolène Royal, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s