Un adoubement Royal sous les drapeaux tricolores !

             « Le vrai successeur de François Mitterrand s’appelle Ségolène Royal », par ces mots, le mitterrandien Pierre Bergévient d’adouber Ségolène Royal ce dimanche 8 mai.

Les ministres, Charles Fiterman et Yvette Roudy, et le secrétaire général à l’Elysée de François Mitterrand, Jean Louis Bianco, lui ont également renouvelé leurs soutiens.  

Voici, la socialiste armée pour mener la bataille de 2012 !

 Ségolène Royal et son association Désirs d’avenir organisaient, ce dimanche 8 mai, une Université Participative, introduite par Dominique Bertinotti, maire du IVè arrondissement parisien, sur les combats de François Mitterrand dans le cadre des commémorations du 10 mai 1981. La socialiste a rappelé les « leçons » de l’homme d’Etat qui sont toujours d’actualité et notamment l’attachement « aux valeurs » et la « volonté » pour permettre de rendre l’espoir possible en accédant au pouvoir.

Dans la continuité des combats politiques de François Mitterrand, la socialiste a ouvert la bataille de 2012 en lançant sa « force citoyenne ».

 C’est toute la différence de Ségolène Royal par rapport à ses camarades socialistes. Elle n’est ni la candidate d’un parti, ni d’un clan à gauche, elle s’appuie sur la force populaire, « la force citoyenne ». C’est d’ailleurs vers le peuple qu’elle s’est tournée l’appelant directement, « c’est à vous que je demande », prenez « votre responsabilité » lance-t-elle, car « rien ne peut se construire sans les Français ». Un appel direct au peuple sous les drapeaux tricolores que la socialiste a souhaités, car jamais elle n’acceptera de céder ce symbole du peuple pour la liberté, l’égalité et la fraternité, à la droite ou l’extrême droite.

Comme Jean Louis Bianco l’a rappelé dans son intervention, ce qui fait la force d’une candidature à l’élection présidentielle, c’est cette capacité à porter « un destin ». Il faut ouvrir un chemin, une ambition pour la France. Ségolène Royal l’a très bien compris. Contre la droite et l’extrême droite qui divisent, la socialiste veut d’abord rassembler le peuple, tout le peuple dans cette France métissée. Contre la droite et l’extrême droite qui ne cessent de dresser les uns contre les autres, la socialiste, sous les drapeaux tricolores, appelle au rassemblement de tout le peuple car « tous les talents de la France métissée doivent nous faire avancer » déclare-t-elle. Ce drapeau doit d’ailleurs redevenir le symbole de cette unité. « Ce drapeau est aussi le vôtre » lance la socialiste aux jeunes des quartiers populaires. Elle s’engage à combattre à leurs côtés, avec cette force citoyenne, toutes les discriminations, « je vous aiderai à le faire ». « Agissez et combattez » appelle-t-elle en sachant que rien ne sera facile, il faudra des efforts et du travail.

Philippe Allard

Photo de Christine Pichette.

Publicités
Cet article a été publié dans Ségolène Royal. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s