« nouvelle bouleversante à propos de laquelle tout reste à vérifier »

Ségolène Royal intervenant lors du Grand rendez-vous Europe 1/Le Parisien Aujourd'hui en France, le 15 mai 2011 à Paris

AFP

AFP, Mise
a jour : 15 mai 2011

L’inculpation aux Etats-Unis de Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle, séquestration de personne et tentative de viol est « une nouvelle bouleversante à propos de laquelle tout reste à vérifier », a déclaré la candidate à la primaire
socialiste Ségolène Royal.

« C’est un choc. J’ai appris cette nouvelle bouleversante à propos de laquelle
tout reste à vérifier », a déclaré dimanche Mme Royal au Grand rendez-vous Europe
1/Le Parisien Aujourd’hui en France, avant d’appeler au respect de la
« présomption d’innocence ».

« DSK a droit comme tout citoyen à la présomption d’innocence tant que les
faits ne sont pas prouvés. Ma pensée en cet instant va à sa famille, à ses
proches et aussi à l’homme qui traverse cette épreuve », a déclaré Mme Royal.

Pressée de questions sur les conséquences de cette affaire sur la vie
politique française, Mme Royal a « demandé à chacun de se maîtriser et de ne pas
chercher à profiter de la situation ».

« Il serait indécent d’en faire un feuilleton (…) Le moment n’est pas venu
de commenter les conséquences de cette affaire sur la politique intérieure », a
souligné la présidente de la région Poitou-Charentes, en appelant à « ne pas
s’acharner sur un homme tant qu’il n’a pas eu l’occasion de se défendre ».

« Les principes, c’est la présomption d’innocence, c’est le droit à la
défense, c’est le fonctionnement de la justice et tous ceux qui vont au-delà de
ces principes ne sont pas dignes des mandats qu’ils exercent », a ajouté Mme
Royal.

La présidente du FN Marine Le Pen a déjà estimé que M. Strauss-Kahn s’était
« définitivement discrédité » pour 2012.

Interrogée sur l’hypothèse d’un « coup monté » contre le patron du FMI, Mme
Royal a estimé que « tout est possible ». « Attendez que la justice se prononce »,
a-t-elle demandé à plusieurs reprises. « Personne ne peut profiter de ses
difficultés », a-t-elle estimé.

M. Strauss-Kahn et Mme Royal devaient se rencontrer « mardi prochain »,
a-t-elle révélé.

« Il m’a contactée après mon meeting de dimanche dernier, le discours que j’ai
fait sur la République et la réappropriation du drapeau français, et nous
devions nous voir mardi prochain » pour parler « du déroulement des échéances à
venir », a précisé la candidate à la primaire socialiste.

M. Strauss-Kahn, patron du FMI et personnalité socialiste en tête dans les
sondages pour la présidentielle française, a été inculpé dimanche d’agression
sexuelle et de tentative de viol, quelques heures après son arrestation à
l’aéroport JFK de New York.

Publicités
Cet article a été publié dans Politique, Ségolène Royal, Valeurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s