Probables suppressions de postes dans l’Education, selon Chatel

Le 28/05/2011 à 21:26

PARIS (Reuters) – Le ministre de l’Education, Luc Chatel, juge probable la suppression d’au moins 16.000 postes l’an prochain dans l’Education nationale, soit autant que cette année, par non-remplacement d’un départ en retraite sur deux.

Dans un entretien au Journal du Dimanche, il ajoute qu’il souhaite que le nombre de classes de primaire soit maintenu à la rentrée 2012, après 1.500 fermetures de classes cette année.

« Il est probable qu’en 2012, la règle du non-remplacement d’un enseignant sur deux aboutisse à moins de 16.000 suppressions de postes », déclare Luc Chatel. « Mais nous n’avons plus beaucoup d’enseignants en surnombre dans le premier degré. »

« J’ai donc proposé au président qu’on ait, l’année prochaine, un traitement spécifique pour le primaire. Cette année, nous avons 1.500 classes en moins, ce qui représente 0,6% du total. Mon objectif, c’est qu’à la rentrée 2012, il y ait autant de classes qu’à la rentrée 2011 », ajoute-t-il.

Jean-Baptiste Vey

Publicités
Cet article a été publié dans économie, éducation, Gouvernement, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s